Renforcement de capacités des techniciens de semences et du laboratoire national d'analyses et de certification des semences sur le contrôle des semences au champ et au laboratoire

Dans le but de renforcer l’appui technique au programme de mise en œuvre des grandes orientations des la politique agricole de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest, l’INRAB a initié, en collaboration avec le SPQC, un atelier au profit des techniciens de semences et des techniciens de laboratoire national d’analyse et certification des semences sur le contrôle au champ et laboratoire à DASSA ZOUME les 9 et 10 février 2017.

Etaient présents à cette séance de renforcement de capacités dix Techniciens de semences venus de Covè, de Bantè, de Savalou, de Glazoué et de Dassa puis de deux Techniciens du Laboratoire National d’Analyse et Certification des Semences venus de Cotonou.

La formation s’est a été conduite par Monsieur Cyriaque AKAKPO, personne ressource de l’équipe des formateurs qui était composé de :

  •         Madame BELLO, Responsable Sous-programme riz au CRA-Sud de l’INRAB ;
  •         Monsieur KOUKE Rosanoff, chercheur au Sous-Programme riz au CRA-Sud de l’INRAB ;
  •         Monsieur DANHOUEGNON Casimir Chargé semence au SPQC.

A l’ouverture de la formation Mme BELLO, après les mots de bienvenue a invité tous les participants à prêter une attention particulière aux différentes notions qui leur seront rappelées au tout au long des deux jours qu’ont duré la formation. Cette brève cérémonie d’ouverture a été suivie de la présentation du programme et des objectifs de l’atelier par Monsieur KOUKE Rosanoff.

Photo famille

 

La première présentation à laquelle les participants ont eu droit a été "Présentation du projet: «Appui technique aux programmes de mise en œuvre des Grandes orientations de la Politique agricole de l’Union (PAU) en vue de la relance du secteur rizicole en Afrique de l’Ouest» a permis aux organisateurs de mettre les participants au même niveau d’information en ce qui concerne les objectifs et les résultats attendus dudit projet.

Quatre autres communications ont tenu en haleine les participants au cours de la première journée de travail à savoir :

1- Caractères distinctifs d’une variété lors d’une inspection

Cette communication animée par Madame BELLO Ilyath a permis d’expliquer aux techniciens de semences que les critères de différenciation d’une variété sont indispensables à la conduite d’un champ semencier ainsi que l’élaboration d’un planning efficace de suivi de production, garanti la bonne conduite des inspections.

  1. 2-  TECHNIQUES DE PRODUCTION DE SEMENCES  DE RIZ DE QUALITE AU BENIN: Exigences règlementaires

Cette communication présentée par Monsieur KOUKE Rosanoff a permis de montrer aux participants l’importance de la qualité des semences dans l’amélioration du rendement de la production (30 à 40%). De ce fait une attention particulière doit être accordée à la production semencière. Pour la réussite de cette production, le multiplicateur doit se référer à son cahier de charge qui précise les normes en matière de production de semence. Le Technicien semence quant à lui, doit veiller au respect  des normes en matière de production de semence depuis l’admission au contrôle jusqu’à la certification des lots natures.

Les trois dernières communications ont abordé des notions sur -i- le Contrôles des cultures au champ et contrôle des lots de semences au laboratoire –ii- les techniques de stockage et de conservation des semences –ii- et l’analyse des semences en laboratoire

De ces trois thèmes les participants ont appris que la qualité de la semence dépend des caractéristiques génétique et physique:

  • Les facteurs génétique : les composantes liées aux gènes de la semence ;
  • Les facteurs physiques et environnementaux : ils comportent les dégâts pendent la mise en place, les conditions environnementales de croissance, la nutrition de la plante, les dégâts physiques pendant la production, les dégâts pendant le stockage, la température et la teneur en eau au cour du stockage et l’âge de maturité de la semence.

Les lots de semences certifiées doivent être conservés dans des conditions adéquates avant leur utilisation par les producteurs. Alors il sera opportun de rappeler les conditions de stockage et de conservation afin de garantir la qualité initiale des lots. Les facteurs susceptibles d’affecter la qualité des semences ont été rappelés.

l’analyse au laboratoire marque le deuxième niveau de contrôle après celui au champ. Elle porte essentiellement sur les cinq composantes de la qualité des semences à savoir :

  • -          La pureté spécifique
  • -          La teneur en eau
  • -          Le test de germination
  • -          L’état sanitaire
  • -          La pureté variétale

La finalité des résultats de ses analyses dépend de l’échantillonnage et de la manipulation au laboratoire. L’échantillon doit porter les informations suivantes :

  • -          Nom du producteur
  • -          Espèce
  • -          Variété
  • -          Catégorie
  • -          Nombre de lot
  • -          Poids du lot
  • -          Nombre d’emballages
  • -          Traitement et produit utilisé
  • -          Date d’échantillonnage
  • -           Nom et signature de l’agent du SOCCS/OPA

        Il faut noter que les débats se faisaient pendant les présentations avec à chaque fois des précisions qui ont été apportées par Monsieur AKAKPO ont apporté plus d’éclaircissement aux différentes préoccupations soumises.

 

Rechercher

Publications

Couverture recueil mets boissons Small1