Lancement de l'étude d'impact de l'adoption des variétés améliorées de maïs sur le bien-être des populations de la zone UEMOA

Pour relever les défis agricoles auxquels sont confrontés les pays de l’Afrique de l’Ouest, le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF/WECARD) et la Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont signé en 2014 une convention pour la mise en œuvre d’un programme collaboratif qui cadre avec les objectifs de la Politique Agricole de l’Union (PAU) et avec ceux du deuxième Plan Opérationnel (2014-2018) du CORAF/WECARD. L’une des composantes retenues dans le cadre de ce programme est l’amélioration des performances et de la compétitivité de la filière maïs. Cette composante devra s’appuyer sur la génération et la diffusion d’innovations technologiques.

Il est important de faire ressortir que de nombreuses innovations ont été diffusées auprès des producteurs agricoles. Parmi ces innovations, les variétés améliorées de maïs occupent une place de choix. De nouveaux investissements dans le développement et la diffusion de nouvelles variétés de maïs se justifient par la détermination préalable, non seulement de l’adoption par les producteurs des variétés améliorées mises à leur disposition, mais également de l’impact de ces variétés améliorées de maïs sur leur bien-être.

C’est ce qui justifie que le CORAF/WECARD, avec le financement de l’UEMOA, ait commandité la conduite de l’étude d’impact des variétés améliorées de maïs sur le bien-être des populations de la zone UEMOA. Cette étude vise à évaluer l’impact de l’adoption des variétés améliorées de maïs sur le bien-être des populations notamment celles du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’ivoire et du Mali. Elle sera conduite par le Centre National de Spécialisation sur le Maïs (CNS-Maïs), sous la tutelle de l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB) en collaboration avec l’Institut de l’Environnement et de Recherche Agricole (INERA) du Burkina Faso, le Centre National de Recherche Agronomique (CNRA) de la Côte d’Ivoire et l’Institut d’Economie Rurale (IER) du Mali.

Afin d’internaliser les objectifs et les résultats attendus de l’étude, ainsi que l’harmonisation et l’appropriation de la méthodologie par les quatre équipes-pays en charge de sa conduite, un atelier régional de lancement de l’étude a été organisé par l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB).

atelier impact 2.1

Aperçu des participants en salle

 

La cérémonie d’ouverture

La cérémonie d’ouverture a connu la présence effective du Directeur Général de l’INRAB, le Directeur du CNS-Maïs, et un représentant du Directeur Exécutif du CORAF/WECARD

Dans son allocution d’ouverture, le Directeur Général de l’INRAB a présenté le contexte et la problématique de l’étude et exprimé ses profondes gratitudes au Directeur Exécutif du CORAF/WECARD ainsi qu’aux Directeurs Généraux du CNRA et de l’IER et au Directeur de l’INERA, qui ont pris des engagements écrits pour accompagner les équipes de recherche sous leurs ordres, dans la conduite de cette étude. Il a félicité et remercié le Directeur du CNS-Maïs qui ne ménage aucun effort dans la recherche des partenariats et des opportunités pour mettre les chercheurs au travail.

atelier impact 6.1
Podium de la cérémonie d'ouverture

Les résultats de l’atelier régional de lancement de l’étude

L'atelier régional de lancement de l’étude a permis aux responsables des équipes du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Mali :

  1. d’avoir une même compréhension du travail attendu par le CORAF/WECARD;
  2. d’affiner et adopter les activités et les approches méthodologiques de l’étude;
  3. d’affiner et adopter le plan de travail et le budget de l’étude;
  4. définir de façon les informations clés et les outils nécessaires pour la conduite de l’étude.

Pour ce faire, -i- les activités et les méthodologies de conduite de l’étude ont été examinées et adoptées; -ii- les principales tâches et affiner leurs coûts ont été définis; -iii- les modalités de mise à disposition des équipes-pays, des ressources nécessaires à la conduite de l’étude, ainsi que les modalités de justification, par les équipes-pays, des ressources mises à leur disposition pour la conduite de l’étude  ont été définies ; -iv- les équipes-pays ont pris connaissance des procédures administratives et financières du CORAF/WECARD ; -v- toutes autres questions d’intérêt pour la conduite harmonieuse de l’étude ont été exéminées.

Pour atteindre ces résultats, les participants ont eu droit à plusieurs communications.

 

atelier impact 3.1
 
atelier impact 4.1  atelier impact 19.1
 
   Les communicateurs lors de leurs exposés

Il est important de noter que le Directeur Général de l’INRAB et le Directeur du CNS-Maïs et le représentant du Directeur Exécutive du CORAF/WECARD ont pris une part active aux travaux de l’atelier.

 

atelier impact 10.1 atelier impact 9.1 atelier impact 8.1
Quelques participants au cours de l'une de leurs interventions

 

 

 

Rechercher

Publications

Couverture recueil mets boissons Small1